C'est comme un vestige dans les calanques. Comme un mystère sans surprise, un artefact indatable, passé ou futur, mais dont on connaîtrait, en soi, l'intime essence sans la nommer. C'est comme la présence quotidienne d'un monde rêvé, comme tracer la carte archéologique d'une civilisation fantasmée, durable et minérale.

 

Puisant dans le fond commun d'une Antiquité idéale, l'Atelier Carlès Demarquet propose une série d'objets fossiles dont l'usage, intuitif sans être évident, est plus suggéré qu'imposé. Façonnant le bois pour brouiller sa matière, animal ou végétal, corail, récif ou coquillage, ils travaillent à le rendre à la fois millénaire et à l'épreuve du temps. 

 

De leur atelier marseillais, les deux artisans perpétuent une tradition du travail du bois qui s'inscrit profondément dans l'art de vivre méditerranéen. Ils conçoivent, en pièces uniques ou séries limitées, des meubles et des objets modernes, atemporels, solaires et aquatiques. Comme un panorama sur une île oubliée, une arche sous-marine où vit toujours le temps perdu.

Texte : Clément Somon

_O1A6828 copie.jpg

Photo : Caroline Féraud